Vidéo 1
Vidéo 2
Vidéo 2
Teaser vidéo 3
Teaser vidéo 3
Vidéo 3
Vidéo 3

Octobre 2014

Interview sur Sud Radio, dans Le Mag de l'aprem ! Le journaliste Marc Leval revient sur nos 5 ans de conflit avec l'Education Nationale. 

Mai 2014

Trois articles sur l'annulation de la mise en demeure de scolariser Tom et Lilou !  

Le Progrès, La Voix de l'Ain, France 3 Rhône Alpes

Cliquez sur les photos. 

Mai 2014
Mai 2014

5 mai 2014

La mise en demeure de scolariser Tom et Lilou, envoyée par Lionel Tarlet, ancien directeur académique de l’Ain, le 24 janvier 2013, vient d’être annulée par le Tribunal Administratif de Lyon !

 

Lors du premier trimestre de l’année 2013, ce même tribunal, ainsi que le Conseil d’Etat, avaient refusé notre demande de suspension de la mise en demeure, sans motiver leur décision, ce qui avait entraîné le signalement devant le Procureur et une audition, fin septembre, à la gendarmerie, à qui nous avions déclaré notre refus de céder face aux abus de l’Education Nationale, quitte à aller en prison (voir sur cette page, l'actu du 28 septembre 2013).

 

C’est la deuxième fois qu’un tribunal déboute l’académie de l’Ain, qui, depuis le mois de juin 2009, fait des pieds et des mains pour nous faire condamner, simplement parce que depuis 5 ans, nous refusons d’obéir aux exigences illégales de Philippe Sauret et Lionel Tarlet, directeurs académiques concernés aux moments des faits.

 

Cela fait donc deux fois en 5 ans que l’Académie de l’Ain nous poursuit abusivement en justice et deux fois que nous avons gain de cause (cliquez pour avoir les détails). 

 

Merci à tous pour le soutien sans faille et merci à Maître Plantavin, notre avocat.

5 février 2014

Les politiques tentent encore une fois d'interdire l'instruction en famille à travers le sénateur Hugues Portelli (UMP). 

 

Copie du courrier que nous avons envoyé : 

Bonjour,

Je vous écris au sujet de la proposition de loi sur l'interdiction de l'instruction en famille, qui est en contradiction avec la déclaration des droits de l'homme et la constitution française.

Je m'interroge. M. Portelli laisse entendre que les enfants instruits en famille ne sont pas socialisés. Je souhaiterais savoir quelles sont ses sources ? Je vous avoue qu’il est très étonnant d’avoir des enfants plus que sociables, les nôtres en l'occurence, et voir sortir un texte sur la nécessité de sociabiliser les enfants par l’école.
M. Portelli a lui-même été épinglé par le Canard enchaîné pour propos racistes, pourtant, il a fréquenté les bancs de l’école n’est-ce pas ? Monsieur Fenech, en son temps, grand ennemi de l’IEF, avait été condamné pour propos antisémites, pourtant, il a fréquenté les bancs de l’école n’est-ce pas ? A moins que le racisme et l'antisémitisme soient partie intégrante de la socialisation ?
Monsieur Fenech était allé plus loin pour tenter d’interdire l’IEF en allant jusqu’à prendre la loi Allemande en exemple en ce qui concerne l’interdiction de l’instruction en famille. Avait-il connaissance du fait qu’en Allemagne, la loi qui interdit l’IEF est une loi nazie, signée par Hitler lui-même ? (1)

Dans le communiqué de presse, il est écrit : « La proposition de loi déposée par le sénateur Hugues PORTELLI, et cosignée par d’autres sénateurs élus de banlieue comme lui, a pour unique objet d’attirer l’attention sur la dimension éducative de la montée du communautarisme dans les cités. »
C’est-à-dire ? Que signifie « montée du communautarisme » ? Y aurait-il un quelconque rapport avec une éventuelle stigmatisation des musulmans ? Ou nous parlons de tout autre chose ? Pouvez-vous m’éclairer ?

Ceci dit, il est intéressant de constater que deux des personnes les plus promptes à vouloir interdire l’école à la maison ont été épinglées ou condamnées sur des sujets comme le racisme ou l’antisémitisme.

Il est écrit également : « Ils n’ont en aucun cas pour objectif de porter atteinte au principe constitutionnel de libre choix éducatif des parents »

C’est-à-dire ? Je ne comprends pas cette phrase ? La proposition signifie que si nos enfants ne souffrent pas d’une grave incapacité, ils devront aller à l’école. En quoi cela ne "porte pas atteinte à notre libre choix éducatif" puisque notre libre choix éducatif, c’est d’instruire nos enfants en dehors de l’école ? Pouvez-vous m’expliquer ?

Je passe sur les dizaines de rapports sur l’éducation nationale et ses résultats (notamment, celui sur la discrimination à l’école, une vraie mine d’or!).  Je passe sur l'expression «socialisation à l’école ». Un peu d’humour dans les propositions de loi, ça ne fait pas de mal.

Par contre, je voudrais savoir ce que les personnes qui souhaitent voter cette interdiction de l’instruction en famille vont faire des familles, dont nous faisons d’ores et déjà partie, qui refuseront d’obéir ?  En ce qui nous concerne, si cette loi était un jour votée, nous ne mettrions pas nos enfants à l’école. Viendront-elles les chercher de force, avec la police, pour les emmener de force ? Sachant que nous ne sommes pas les seuls à être prêts à faire respecter la liberté d’enseignement que nous garantie notre constitution coûte que coûte, nous attendons de voir la France, pays des droits de l’homme, venir arracher des enfants heureux de force, et emprisonner des gens qui n’ont rien fait d’autre que les instruire en dehors des murs de l’école.

Merci de votre attention,

 

Sylvie Martin Rodriguez

(1)

trad_texte_hitler fr.pdf
Document Adobe Acrobat 94.1 KB

16 octobre 2013

La famille Deveaux, harcelée par l'Education Nationale depuis plus de deux ans, vient de gagner la procédure intentée contre elle en appel !!! 

Pour les détails, cliquez ici : http://marmailleaucedre.fr/actu/

 

2 et 3 octobre 2013

Deux articles paraissent, l'un dans le Journal de Saône et Loire, l'autre dans Le Progrès de l'Ain. 

28 septembre 2013

Nous avons été entendus par les gendarmes, le vendredi 27 septembre, au sujet du signalement de Lionel Tarlet - celui qui veut notre peau à tout prix :-)

Nous avons dit ce que nous avions à dire, montré les preuves écrites des mensonges de Lionel Tarlet et de Philippe Sauret avant lui.

 

Nous avons produit pas mal de témoignages de familles ayant des contrôles sans test sans que cela les envoie devant la justice.

Et avons rappelé que nous ne céderons pas face aux caprices de ces deux messieurs, même s'ils veulent nous faire enfermer pour ça, puisque c'est bien de cela qu'il s'agit. Nous sommes harcelés parce que nous avons rappelé la loi et la politesse à deux directeurs académiques dans l'Ain. 

 

Maintenant, nous attendons la décision du Procureur. 

 

24 septembre 2013

La famille Deveaux, également harcelée par l'Education Nationale en Rhône-Alpes, est au Tribunal, à Lyon, le 24 septembre 2013. 

3 septembre 2013

Passage sur BFMTV à la rentrée ! 

30 août 2013

21 août 2013

Convoqués encore une fois chez les gendarmes !

 

Après avoir perdu en 2012 au Tribunal Correctionnel de Bourg en Bresse, suite au mensonge de son prédécesseur Philippe Sauret, Directeur Académique de Bourg en Bresse, Lionel Tarlet, digne successeur de Monsieur Sauret, nous signale encore une fois, pour les mêmes raisons qu'en 2011. Il affirme que nous refusons le contrôle prévu par la loi, alors que nous refusons les tests sur nos enfants, et non le contrôle prévu par la loi. 

Nous avons compilé des témoignages de familles dont les contrôles se sont déroulés sans AUCUN test de quelque nature que ce soit, et qui n'ont pas eu de problèmes judiciaires pour autant. 

 

Nous sommes convoqués au mois de septembre 2013, chez les gendarmes, encore une fois. 

 

Lionel Tarlet ira-t-il jusqu'à nous faire mettre en prison, alors que nous avons scrupuleusement respecté la loi ? 

Suite au prochain épisode...

 

Autres actus nous concernant 

 

- Un article sortira à la rentrée 2013, dans le magazine "Le Monde". 

- Un documentaire est en cours de tournage. 

- Plusieurs journaux et télés nous ont contactés pour la rentrée.

- Nous préparons une nouvelle vidéo (la 4ème donc...)

- Le site Hors des Murs a été piraté. Il est en maintenance.